Entreprendre & réussir | le 15 avril 2022

Pourquoi il n’est jamais trop tard pour entreprendre ?

Aujourd’hui, entreprendre se conjugue à tous les âges, avec ses forces et ses faiblesses. Mais une même vérité demeure : il n’est jamais trop tard pour entreprendre ! Nous dressons, pour vous, 5 raisons qui font de votre âge avancé un véritable atout pour démarrer une nouvelle activité.

Quand les parents des millenials pouvaient construire leur parcours professionnel au sein d’une seule et même entreprise, de nombreux actifs le jalonnent désormais de plusieurs expériences, allant parfois jusqu’à opter pour un virage à 180°.

38 ans, l’âge idéal pour entreprendre ?

35-40 ans, l’âge moyen du créateur d’entreprise

De nombreuses études situent l’âge moyen pour entreprendre entre 35 et 40 ans. Au-delà de ces statistiques, les recherches du professeur Étienne Krieger, Directeur Scientifique du Pôle Entrepreneuriat de HEC Paris, l’évaluent à 38 ans.

Selon lui, « pour ceux qui se lancent dans l’entrepreneuriat dans leur trentaine, l’argent est rarement la première source de motivation. Leur motivation principale tourne autour de la liberté qu’ils peuvent gagner et la priorité quant au développement personnel, ainsi qu’à la possibilité d’évoluer. »[1]

À cet âge, la volonté d’entreprendre est soutenue par votre raison d’être ou « ikigai », mot japonais qui renvoie au sens de la vie, à ce qui nous motive chaque matin à nous lever avec enthousiasme. Autrement dit, vous recherchez l’accomplissement professionnel en alignant vos passions et la création d’une activité dans des domaines maîtrisés.

L’absence de contraintes des jeunes entrepreneurs

En France, l’âge minimum requis pour entreprendre est de 18 ans. À noter qu’un mineur non émancipé d’au moins 16 ans peut créer son entreprise s’il choisit une forme juridique à responsabilité limitée (EIRL, SASU, EURL) à hauteur de ses apports, avec l’autorisation de ses deux parents.

D’une manière générale, un jeune entrepreneur est affranchi de toutes contraintes, qu’elles soient financières ou familiales. Son mode de vie simple et minimaliste, sans autres personnes à charge, ainsi que l’énergie et l’insouciance de la jeunesse sont autant d’atouts pour se lancer dans l’entrepreneuriat. Sans entraves et sans grandes responsabilités, il ose davantage. Un goût du risque particulièrement attractif dans une approche « start-up ».

Le parcours professionnel des plus âgés

Lorsque l’on choisit d’entreprendre à un âge plus avancé, les atouts de la jeunesse disparaissent au profit de l’expérience et des connexions professionnelles. Aux compétences théoriques s’ajoute une appréhension des réalités du terrain. Parfois même, l’entrepreneur peut s’appuyer sur de multiples expériences dans des domaines d’activité variés, lui permettant de mieux identifier les enjeux propices à chaque secteur.

Avec un parcours professionnel plus long, la volonté d’entreprendre peut être soutenue par tout un réseau d’acteurs, susceptible de faire progresser plus rapidement la nouvelle activité. Enfin, si les attentes financières sont traditionnellement plus importantes (famille, emprunt immobilier, etc.), les capacités à les satisfaire sont tout autant facilitées, grâce aux économies accumulées.

Peu importe l’âge, tant qu’il y a l’envie !

Contrairement aux idées reçues, la considération de l’âge est très secondaire lorsque l’envie d’entreprendre est là ! Aucun porteur de projets ne sera « trop jeune » ou « trop vieux » pour se lancer, s’il est animé par une volonté farouche et l’énergie de réussir.

Là où le jeune entrepreneur ne dispose pas de points de comparaison, le plus âgé doit mesurer le risque. Mais, selon les réflexions du professeur Krieger, le seul véritable prix àpayer est alors de « prendre le risque d’abandonner un poste avec une position confortable pour un environnement inconnu, mais qui donne un sens à sa carrière et offre des possibilités infinies d’épanouissement personnel. » 1

5 raisons prouvant qu’il n’est jamais trop tard.

Raison 1 : Votre expérience

Entreprendre à un âge avancé vous permet de vous appuyer sur un réel parcours professionnel. Des expériences de vie que vous pouvez mettre à profit au sein de votre nouvelle entreprise. Bien sûr, vous n’aurez jamais une approche pratique sur chaque élément du processus de création, mais vous comprendrez davantage leur importance. À l’image du fameux « business-plan » ou encore, de l’étude de marché.

Raison 2 : Votre réseau

Au fil de vos expériences passées, vous avez noué des relations professionnelles que vous pourriez solliciter pour le lancement de votre nouvelle activité. Un réseau constitué de différents acteurs, qu’ils aient été vos pairs, vos collègues ou encore vos patrons. Or, entreprendre requiert l’intervention d’un grand nombre d’experts, tels qu’un avocat, un comptable, un spécialiste marketing, des investisseurs… Dès lors, un âge avancé constitue forcément un atout par rapport à un jeune entrepreneur sans connexion…

Raison 3 : Votre poids auprès des banques et investisseurs

Si l’on en croit le site entreprendre.com, les investisseurs en capital-risque préfèrent tout particulièrement les entrepreneurs plus âgés, à la fois chevronnés et expérimentés, ayant la capacité à s’appuyer sur une approche terrain solide. Pour eux, ce profil offre davantage de sécurité : plus matures, enrichis de leurs erreurs passées, ils sont en mesure de faire des investissements plus judicieux. Bien sûr, les banques les apprécient aussi par les économies accumulées au fil des années dans divers placements et qui diminuent fortement le risque pris.

Raison 4 : Votre confiance en vous

Au-delà de la question de l’âge, entreprendre est surtout affaire de détermination, de mental, de passion et de persévérance. Traditionnellement, les expériences professionnelles nourrissent la confiance en soi, permettant d’affirmer les compétences de l’entrepreneur. Le cas échéant, il a pu apprendre de ses erreurs, pour éviter de les reconduire dans sa nouvelle entreprise. Par ces échecs, il a également pu appréhender sa capacité à rebondir, absolument fondamentale, pour se lancer et renforcer sa confiance en soi et sa motivation.

Raison 5 : Vos options pour entreprendre

Contrairement aux jeunes entrepreneurs, à l’expérience, au capital et au réseau limité, un entrepreneur plus âgé peut se lancer dans différents chemins vers l’entrepreneuriat. Vous pouvez choisir de créer une nouvelle entreprise à partir de zéro ; vous pouvez aussi former un partenariat avec une autre personne, pour partager le travail, les coûts (comme les bénéfices) ; vous pouvez opter pour un rôle d’investisseur et soutenir l’idée commerciale d’une autre personne ; vous pouvez aussi choisir la franchise, profitant de la notoriété d’une marque déjà prospère, pour y ajouter votre touche et la pérenniser.

Si cette dernière voie vous inspire, sachez que La Compagnie des Toits peut vous soutenir activement dans cette nouvelle aventure professionnelle. Pour cela, elle a développé une formation en 8 semaines et un accompagnement adapté à un lancement balisé (recrutement, gestion, marketing…) : cliquez ici pour en savoir plus !


[1] Citation : https://www.hec.edu/fr/news-room/il-n-est-jamais-trop-tard-pour-entreprendre

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin