Autour du toit | le 2 juillet 2021

Les toits professionnels, un marché vaste et récurrent

Le marché de la gestion du cycle de vie des toits professionnels offre de belles opportunités pour les entrepreneurs qui souhaitent s’engager dans le secteur du bâtiment. En effet, ce marché pourtant méconnu est en constante évolution et représente un volume d’affaires annuel estimé à plus de 8 milliards d’euros. Mais alors qu’est-ce que signifie la gestion des toits professionnels et pourquoi le marché est si attrayant ? Décryptage dans cet article !

Que signifie la gestion des toits professionnels ?

Tout d’abord, il convient de redéfinir la notion de toit. Dans le sens commun un toit est considéré comme étant un élément d’un bâtiment. Cependant un toit n’est pas un simple élément mais bien un système à part entière. En effet, il est lui-même composé de plusieurs éléments connectés entre eux : charpente, couverture, tuiles, etc.

Dans le marché de la toiture professionnelle, certaines entreprises sont spécialisées dans la gestion des toits. Quand on parle de toits, il faut avoir une vision circulaire et non linéaire. C’est pourquoi on considère qu’un toit est doté d’un cycle de vie et non d’une durée de vie. Ce cycle de vie d’un toit dure en moyenne entre 20 et 30 ans mais est largement influencé par la présence et la qualité d’entretien de la toiture au fil des années. Ainsi il est question de gestion des toits car ils doivent être pris en charge tout au long de leurs cycles de vie. Le toit s’use, évolue, s’adapte, de par son dynamisme il ne doit pas être géré comme un actif immobilier statique.

Enfin les toits professionnels sont, comme leurs noms l’indiquent, tous les toits des bâtiments à caractère professionnel : locaux d’entreprises, usines, bâtiments administratifs ou de collectivités, établissements de santé, commerces et services, etc.

Etat du marché de la gestion des toits professionnels

20% : C’est la part des actifs immobiliers dans le PIB français. Le marché des toits professionnels quant à lui compte actuellement environ 3,5 millions de toits pour un volume d’affaires annuel de plus de 8 milliards d’euros.  Il s’élargit d’année en année et est doté d’un grand potentiel de développement.

C’est un secteur en constante évolution dû aux tendances d’usage ce qui favorise l’émergence de nouvelles activités. C’est le cas de la maintenance préventive qui est une activité qui n’existait pas auparavant. Il s’agit de réaliser une maintenance avant même qu’un dysfonctionnement ait été repéré dans le but de réduire la probabilité de défaillance du toit mais également de ralentir sa dégradation. On peut la réaliser aléatoirement ou alors la planifier à intervalles réguliers. 

Le marché est pérenne, puisque cela fait très longtemps que les toits professionnels existent et à priori, ils ne sont pas près de disparaître de sitôt. De plus, le secteur a l’avantage de la récurrence car comme nous l’avons évoqué, les toits ont sans cesse besoin d’être entretenus, réparés ou remplacés. Notons également que le marché n’a pas encore atteint son point culminant, ce qui signifie qu’il y a encore beaucoup d’opportunités à saisir.

C’est un secteur qui est également très peu structuré, on parle alors de marché fragmenté ou atomisé. Cela signifie qu’il existe un certain nombre d’opérateurs, chacun ayant des parts de marchés réduites. Ainsi, il n’y a que très peu de grandes entreprises sur ce secteur. La raison est que les acteurs du marché ont du mal à acquérir un avantage concurrentiel majeur.

Le marché de la gestion des toits professionnels a donc de belles perspectives devant lui. Même la conjoncture actuelle le confirme. Par exemple, du fait de sa technicité, la profession n’est pas remplaçable par des machines ou de la robotique. Le marché est de plus en plus stimulé par la multiplication des phénomènes climatiques violents qui vont (malheureusement) s’amplifier dû au dérèglement climatique et au décalage des saisons. Ainsi il semble inévitable qu’au cours des prochaines années, de plus en plus de professionnels vont être soumis à des situations d’urgences comme des fuites en toiture.

La vision de La Compagnie Des Toits

Chez La Compagnie des Toits, nous avons bien compris le potentiel qu’offre ce marché et les résultats parlent d’eux-mêmes ! Lancé en septembre 2020, notre réseau compte déjà 7 agences (dont 2 agences intégrées créées respectivement en 2014 et 2016). Notre objectif est de permettre à une douzaine de franchisés de nous rejoindre chaque année afin de développer sereinement le réseau sur ce marché très fragmenté.

Nous avons une vision bien particulière de la toiture. Nous considérons que le toit doit être “travaillé” comme un ensemble à part entière d’un bâtiment. La maîtrise technique est essentielle pour nos interventions et nous démarque de nos confrères. En effet, sur ce marché il existe de nombreux artisans peu structurés. La Compagnie des Toits apporte une approche novatrice du secteur. Avec des processus industriels, des outils techniques et l’utilisation de technologies avancées. Entretenir, réparer puis rénover : notre objectif est de pérenniser les toits.

Nous avons choisi de nous positionner sur des interventions en B2B afin de proposer une offre de services innovante sur un marché à fort potentiel. De plus, il s’agit d’un marché récurrent, avec une concurrence éparse, qui s’élargit chaque année et qui favorise l’apparition d’activités novatrices avec les nouvelles tendances des toits professionnels (circulation, production d’énergie, création d’espaces de distraction et de réception (rooftops), de lieux de stockage, d’espaces de travail, …).

Avec 3,5 millions de toits nécessitant constamment un entretien et une optimisation, le marché de la gestion du cycle de vie des toits professionnels est rempli d’opportunités. D’autant plus qu’il existe à ce jour que peu d’acteurs sur ce marché qui demeure encore peu structuré. A La Compagnie des Toits, nous avons une vision inédite des règles de l’art. Le potentiel du marché nous impose dès lors une approche novatrice, différenciante, par l’intégration d’une chaîne de compétences en évolution constante, au-delà des savoir-faire segmentés traditionnels.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin