Reconversion & opportunités | le 21 novembre 2022

Réorientation professionnelle : comment savoir si c’est le bon moment ?

La crise de la covid-19 a poussé de nombreux Français à s’interroger sur une éventuelle réorientation professionnelle. Suite au premier confinement strict (octobre 2020), un baromètre d’OpinionWay révélait que près de la moitié des salariés (49 %) indiquaient rester dans leur entreprise faute de mieux…

Mais, de la simple évocation de cette éventualité à la réorientation professionnelle effective, comment savoir quel est le bon moment pour franchir le pas ? Il existe plusieurs signes d’alerte qui doivent vous mettre la puce à l’oreille…

Signe n° 1 : Votre travail vous ennuie !

Lorsqu’une activité est marquée par une saisonnalité, comme dans la restauration, la vente ou l’hôtellerie, un salarié peut tout à fait éprouver de l’ennui au travail pendant les périodes creuses. Mais lorsque l’ennui s’installe durablement dans votre quotidien, au point de ne penser qu’au week-end et aux prochaines vacances, il est temps de s’interroger sur une réorientation professionnelle.

Bon à savoir : gare au « bore-out », un trouble psychologique sévère, déclenché par l’ennui au travail et l’absence de satisfaction professionnelle. Ce syndrome peut avoir des conséquences sur la santé du salarié (dépression, stress, fatigue chronique, trouble du sommeil, angoisse…).

Signe n° 2 : Votre salaire n’est plus à la hauteur !

Si la perception de votre salaire ne sert qu’à payer vos factures et reste votre unique motivation d’aller au travail, l’heure de la réorientation professionnelle a peut-être sonné ! En effet, un salarié qui n’est pas payé à sa juste valeur va progressivement se sentir frustré : une juste rémunération doit refléter vos compétences et votre implication dans l’entreprise.  

Bon à savoir : La formule « travailler plus, pour gagner plus » ne suffit pas toujours à vous permettre d’atteindre vos objectifs professionnels. La plupart du temps, vous devez vous former pour monter en compétences et percevoir un salaire plus important.

Signe n° 3 : Vos valeurs diffèrent de celles de l’entreprise !

Vous constatez que vos valeurs et celles de vos collègues, de votre manager (ou plus généralement de votre entreprise) ne sont plus en adéquation. Il s’agit parfois des petites divergences, qui s’insinuent et altèrent progressivement vos relations avec les autres — que ce soit au niveau de leurs personnalités, de leurs styles de vie ou de leurs opinions.

Bon à savoir : Ici, la nature de votre travail n’est pas directement mise en cause dans votre projet de réorientation professionnelle, mais cela n’en constitue pas moins un signe d’alerte au changement. En effet, le sentiment d’appartenance à une entreprise est un levier de motivation à ne pas négliger !

Signe n° 4 : Votre hiérarchie est toxique !

Si vous subissez le comportement tyrannique d’un manager ou de votre hiérarchie, il est vivement conseillé d’envisager très vite une réorientation professionnelle ! Une personne qui vous fait vivre un enfer au quotidien, pour nourrir son ego et satisfaire ses propres objectifs, ne vous permettra aucun épanouissement au travail.

Bon à savoir : Parallèlement aux comportements ouvertement tyranniques, aisément identifiables, il faut se méfier d’une hiérarchie plus insidieusement toxique. L’absence d’encouragements, la mise constante sous pression, les remarques désobligeantes, sont autant d’éléments proches du harcèlement moral qu’il faut impérativement fuir, pour votre bien-être et pour votre épanouissement professionnel et personnel.

Signe n° 5 : Vos compétences ne sont pas reconnues !

Avec l’expérience professionnelle, vous développez des « soft-skills » que vous pouvez progressivement valoriser sur votre poste. Acquises avec les années, ces compétences n’apparaissent pas forcément nommément dans votre fiche de poste — qui vous cantonne dans un quotidien qui n’exploite pas pleinement tout votre potentiel. Si elles ne sont, ni reconnues, ni pleinement utilisées par votre entreprise, il est temps de penser à la reconversion professionnelle !

Bon à savoir : Les « soft-skills » renvoient à des compétences acquises avec l’expérience. Par exemple, il peut s’agir de votre capacité à vous exprimer en public, à prendre des décisions, ou concerne votre intelligence relationnelle, votre bonne gestion du temps, votre capacité à montrer une certaine agilité ou de la créativité, vos facultés à la négociation, etc. 

Signe n° 6 : Votre motivation décroît jour après jour !

Jour après jour, les réveils matinaux deviennent de plus en plus compliqués : vous peinez à trouver une raison de vous lever pour aller au travail. Le manque de stimulation et d’excitation professionnelle est certainement à l’origine de ce manque croissant de motivation : il s’agit d’un signe d’alerte incontestable pour penser activement à une réorientation professionnelle !

Bon à savoir : Le fait de repousser l’heure du lever, de sauter le petit-déjeuner pour rester plus longtemps au lit et de partir à reculons à votre travail, sont autant d’indicateurs du changement. Ne laissez pas cet état durer trop longtemps, sans quoi cette corvée deviendra progressivement une vraie souffrance psychologique.

Signe n° 7 : Vos rêves vous portent ailleurs !

« L’herbe est toujours plus verte ailleurs » : nombreux sont ceux qui ont l’impression que la situation des autres est meilleure que la leur. Cela ne signifie pas forcément que l’heure du changement a sonné. Mais lorsque vos rêves de carrière s’opposent diamétralement à votre réalité, il est peut-être temps d’approfondir la question d’une réorientation professionnelle…

Bon à savoir : Reprendre le fil de sa carrière et s’interroger sur son orientation, si l’on avait pris une décision différente, est un mécanisme tout à fait naturel. Seule la fréquence de ces pensées doit vous interpeller. D’autant plus, si elles interviennent pendant les réunions de travail ou lors de moments de convivialité entre collègues…

À la lecture de ces 7 signes d’alerte, si vous vous reconnaissez ou que vous êtes actuellement dans une de ces situations, nous vous proposons de découvrir les 5 secteurs d’activité qui recrutent ou qui sont en plein développement. L’objectif étant d’inscrire votre démarche sur les rails de la réussite !